C’est le circuit que les patients doivent suivre pour être pris en charge médicalement de  façon personnalisée. Organisé autour du médecin traitant, il concerne désormais tous les  assurés de l’Assurance Maladie Obligatoire et leurs ayants droit de moins de 16 ans.

Est considérée comme étant dans le parcours de soins coordonnés une personne qui :

  • a déclaré un médecin traitant auprès de l’Assurance Maladie Obligatoire et consulte celui-ci  ou son remplaçant) en première intention ;
  • consulte un autre médecin, appelé « médecin correspondant », après lui avoir été adressée par son médecin traitant.

Bien que n’ayant préalablement pas consulté son médecin traitant, une personne est  considérée comme étant toujours dans le parcours de soins, qu’elle se trouve dans un cas  d’urgence et/ou d’éloignement géographique.

De même, pour certains soins, les gynécologues, ophtalmologues et stomatologues, ainsi que  les psychiatres ou neuropsychiatres pour les patients entre 16 et 25 ans, peuvent être  consultés directement, sans passer par le médecin traitant. On parle alors d’accès direct autorisé.

Lorsqu’une personne âgée de plus de 16 ans est en dehors du parcours de soins, le  remboursement de l’Assurance Maladie Obligatoire est diminué. La majoration de la  participation de l’assuré considéré hors parcours de soins ne peut pas être remboursée par  les contrats de complémentaire santé « responsables ».

Voir également :
Contrat responsable et solidaire