Maladies

Mieux vivre avec l’insuffisance cardiaque

insuffisance cardiaque

Selon la FRM, la fondation pour la recherche médicale, il y aurait environ 1 000 000 de personnes concernées par l’insuffisance cardiaque, le taux de personnes atteintes aurait doublé depuis ces dix dernières années. Cette maladie se caractérise par une incapacité du cœur à assurer un débit suffisant en sang pour le bon fonctionnement de l’organisme.

 

L’insuffisance cardiaque n’arrive pas par magie. Elle intervient souvent à la suite de lésions causées par d’autres problèmes cardiovasculaires, à cause de maladies cardiaques congénitales ou à cause de facteurs aggravants. Par exemple, les causes les plus fréquentes sont : l’hypertension artérielle, des antécédents d’infarctus du myocarde ou de myocardite, ou encore le diabète.

 

Des symptômes ? Il y en a peu, mais ils doivent vous inquiéter !

Tout d’abord, il y a un essoufflement anormal lors d’un effort physique qui évolue progressivement vers un essoufflement au moindre mouvement.

Ensuite, il y a l’apparition d’œdèmes. Ils ont pour cause une rétention de liquide caractérisée par un gonflement. Ils peuvent aussi bien être visibles qu’invisibles. Si l’œdème est visible, une simple pression sur la zone affectée entraîne un marquage, s’il est invisible (sur l’abdomen, le foie ou l’estomac), il entraîne des pertes d’appétit et des urines plus fréquentes et s’il y en a un sur les poumons, alors il peut y avoir détresse respiratoire.

Une prise de poids rapide peut être aussi associée à ce phénomène à cause de la rétention d’eau et de sel.

Enfin, on constate une fatigue chronique et physique qui est due à la mauvaise alimentation en oxygène et la mauvaise circulation du sang au niveau du cœur.

D’autres symptômes sont à citer comme des troubles de la mémoire, des troubles du système urinaire, des pertes d’appétit et une toux grasse.

Comment la détecter ?

Plusieurs examens sont à prévoir, certains se déroulent chez le médecin traitant, d’autres en laboratoires ou en services de radiologie.

Le premier examen s’effectue chez le médecin traitant lorsqu’il vous ausculte avec son stéthoscope. Si vous avez des symptômes et des antécédents, il est fort probable que ce dernier vous envoie faire soit :

  • Une prise de sang pour vérifier le taux de BNP (ce qui détecte les surcharges au niveau du cœur),
  • Un électrocardiogramme qui consiste en une analyse de l’activité électrique du cœur,
  • Une IRM pour observer le fonctionnement cardiaque et celui des différentes valves.
  • Un test d’effort pour vérifier la réaction du cœur face à l’effort physique.

 

Peut-on guérir de l’insuffisance cardiaque ?

Malheureusement, l’insuffisance cardiaque rentre dans la famille des maladies chroniques. Ainsi, on ne peut guérir totalement de cette pathologie. Cependant, il existe des solutions pour la réguler et l’empêcher d’empiéter sur votre vie.

Par exemple, si vous êtes diagnostiqué d’une insuffisance cardiaque commune, des traitements médicamenteux peuvent vous aider comme les diurétiques pour assouplir les vaisseaux ou encore des bêtas bloquants et des inhibiteurs.

S’il y a aggravations ou dans quelques cas spécifiques, une angioplastie peut être envisagée ou encore des traitements électriques (un stimulateur ou un défibrillateur). La transplantation cardiaque n’est envisagée que dans les cas les plus extrêmes !

Certains facteurs augmentent le risque d’insuffisance cardiaque. On compte comme risques aggravants :

Le diabète, lui aussi maladie chronique, caractérisé par un taux anormal de glycémie dans le sang. (plus d’info ici)

Les anomalies de graisse dans le sang, comme l’excès de cholestérol,

Le tabagisme augmente le risque d’avoir les artères bouchées et entraîne des AVC. Retrouvez nos conseils pour arrêter de fumer ici

L’obésité et le surpoids affaiblissent le cœur à cause de l’accumulation de graisse dans les artères.

Si vous vous reconnaissez dans les symptômes, votre médecin traitant peut vous prescrire un dépistage par bilan sanguin et cardiaque.

 

Comment se préserver de l’insuffisance cardiaque ?

Comme pour toutes les maladies chroniques, si vous n’avez pas d’antécédents à risque, le mieux est de respecter une bonne hygiène de vie en commençant par faire de l’activité physique.

L’activité physique permet de contrôler le poids et limiter la graisse abdominale. C’est aussi un bon moyen d’améliorer la circulation sanguine et la capacité cardiaque.

Vous pouvez aussi vous protéger en adoptant une alimentation saine et équilibrée sans trop de sel et enfin en évitant le tabac et l’alcool.

 

L’insuffisance cardiaque est une pathologie chronique qui affecte essentiellement les personnes ayant des antécédents. Cependant, il faut rester à l’écoute de son corps et des différents symptômes pour détecter le plus rapidement possible la maladie. Si les symptômes persistent, il faut absolument prendre rendez-vous chez un spécialiste qui indiquera la marche à suivre. Ensuite, si la maladie est avérée, un traitement sera mis en place qu’il faudra accompagner d’un mode de vie sain.

Télécharger notre infographie récapitulative ici

 

Plus d’infos sur :

https://www.fedecardio.org/je-m-informe/l-insuffisance-cardiaque/ 

Articles similaires