Actualité

Comment préserver la biodiversité au quotidien ?

Selon l’IPBES, groupe international d’experts sur la biodiversité, sur 8 millions d’espèces animales et végétales, 1 million est menacé d’extinction.

 

Ce chiffre alarmant nous concerne tous.

 

Nous avons parfois tendance à l’oublier, mais nous sommes entièrement dépendants des écosystèmes et des espèces qui nous entourent. Que ce soit pour nos besoins primaires ou pour nos économies.

 

Quel est le rôle de la biodiversité ? Comment la protéger au quotidien ?

 

À l’occasion de la Journée Mondiale de la biodiversité, nous vous aidons à mieux comprendre son importance et nous vous donnons quelques astuces pour en prendre soin.

 

Préserver la biodiversité : l’affaire de tous !

 

Qu’est-ce qu’est la biodiversité ?

 

La biodiversité c’est l’ensemble des êtres vivants et les milieux dans lesquels ils évoluent. Elle désigne également les interactions entre les espèces et leurs écosystèmes.

 

Elle comprend 3 niveaux de diversités interdépendants :

 

  • La diversité des milieux : océans, montagnes, parcs et jardins en ville
  • La diversité des espèces : humanité, animaux, champignons, bactéries, qui sont en relation les uns avec les autres
  • La diversité génétique : au sein d’une même espèce, chaque être est différent

 

Les espèces dépendent les unes des autres pour survivre. Si l’une d’entre elles est menacée alors, une autre peut être amenée à disparaître.

 

Si les premiers organismes vivants existent depuis près de 3,5 milliards d’années, le concept de biodiversité est récent.

 

Ce n’est qu’en 1992, lors du sommet de la Terre de Rio de Janeiro, que les pays s’en sont préoccupés.

 

Le rôle de la biodiversité pour notre survie  

 

Avec nos modes de vie effrénés, nous oublions parfois l’importance de tout ce qui nous entoure.

 

Pourtant, c’est grâce à l’arbre de votre jardin ou à l’abeille qui butine vos pots de fleurs que vous vivez.

 

Sans la biodiversité, aucune vie n’est possible.

 

Elle vous apporte des besoins primaires comme l’oxygène, l’eau potable ou la nourriture.

Elle fournit des matières premières indispensables pour vous chauffer ou vous habiller, grâce au coton ou au bois.

La biodiversité protège également votre santé. La plupart de vos médicaments sont issus de plantes comme l’aspirine (saule blanc) ou la morphine (pavot).

 

Selon le ministère de l’Écologie, elle procure même, en biens et en services, près de 2 fois la valeur de ce que produisent les humains chaque année.

 

Les espèces qui vous entourent prennent soin de votre santé.

Par exemple, saviez-vous que c’est grâce aux insectes que vous mangez de bons fruits et légumes ? Sans la pollinisation, vous ne pourriez plus en consommer.

 

La biodiversité nous offre des biens irremplaçables. Ils sont la condition sine qua non de la survie de l’humanité et de l’avenir de nos enfants.

 

Malheureusement, l’activité humaine a des conséquences dévastatrices sur la biodiversité.

 

Si cet équilibre venait à disparaître, comment ferions-nous pour répondre à nos besoins primaires ?

 

 

 

Les effets de l’activité humaine sur la biodiversité

 

Un constat alarmant

 

Selon l’Office Français de la Biodiversité, 78 % des habitats sont dans un état de conservation défavorable.

 

Depuis 1970, c’est même 35 % des milieux humides qui ont disparu de notre planète.

 

Cela engendre inévitablement une extinction des espèces.

 

Pour suivre l’évolution de la biodiversité dans le monde, l’UICN a établi une liste rouge des espèces menacées.

On en compte 1742, rien qu’en France. Parmi elles, le lynx, le vison d’Europe ou encore le putois.

 

Pour certaines d’entre elles, il est même déjà trop tard. Ainsi, le bouquetin a disparu des Pyrénées dans les années 2000.

 

Le réchauffement climatique modifie l’équilibre des écosystèmes. Les espèces n’ont pas d’autre choix que de se déplacer pour survivre.

 

À l’avenir, cela pourrait accentuer les risques sanitaires puisque l’homme sera au contact d’animaux sauvages vecteurs de maladies.

 

L’impact de l’activité humaine

 

Il existe de nombreux facteurs à la dégradation des milieux et des espèces.

 

Voici les principaux :

 

  • L’urbanisation : en détruisant les forêts et les cours d’eau pour y construire des exploitations agricoles ou des infrastructures de transport, nous menaçons l’habitat naturel des animaux et végétaux

 

  • La surexploitation : la surpêche, la déforestation ou le braconnage contribuent à l’extinction des espèces

 

  • La pollution : les déchets non jetés comme les chewing-gums ou les masques dégradent les milieux et tuent les espèces

 

  • Le réchauffement climatique : il modifie les conditions de vie des espèces qui doivent s’adapter à d’autres espaces moins favorables à leurs survies

 

Le responsable de tous ces facteurs, c’est l’Homme.

 

L’activité humaine est la seule responsable de la dégradation de la biodiversité.

 

Malgré ces perspectives préoccupantes, vous pouvez agir dans votre quotidien et limiter votre impact.

 

Vous avez la solution !

 

Prendre soin de la biodiversité au quotidien

 

Les politiques publiques de ces dernières années ont permis la création de nombreux espaces protégés, comme les parcs nationaux ou les parcs naturels marins.

 

Des espèces ont également le statut de protection. Par exemple, il est interdit de chasser le lynx des Vosges.

 

En adoptant une consommation durable et écologique, vous pouvez vous aussi, à votre échelle, préserver la biodiversité.

 

N’oubliez jamais qu’il n’y a pas de petites actions !

 

Prendre soin de notre écosystème

 

D’après Greenpeace, la population d’abeille domestique a chuté de 25 % en Europe entre 1985 et 2005.

 

Pourtant, 75 % de la production mondiale alimentaire dépend des insectes pollinisateurs.

 

Elles vous nourrissent. Pensez-y la prochaine fois que vous en voyez une. Peut-être que l’insecticide pour la faire fuir est de trop ?

 

Avez-vous songé à remercier les vers de terre que vous croisez ?

 

En creusant leurs galeries, ils aèrent le sol et permettent une meilleure absorption de l’eau. Pratiques pour éviter de retrouver votre jardin inondé !

 

Même si vous êtes effrayés par les insectes, prenez-en soin. Ils vous le rendent bien !

 

Vous pouvez également adopter de nouvelles habitudes de jardinage.

 

Préférez le savon noir aux pesticides pour éliminer les pucerons et le bicarbonate de soude pour désherber.

 

Le compost est aussi un formidable engrais naturel !

 

Réduisez vos déchets

 

Œuvrer pour la biodiversité, c’est aussi réduire l’impact de nos déchets sur l’environnement.

 

Plus de 150 millions de tonnes de plastiques se retrouvent dans les océans et sont ingérées par les poissons et mammifères.

 

En limitant votre consommation d’emballages, vous protégez les habitants des fonds marins.

 

Voici quelques gestes simples :

 

  • Optez pour une carafe filtrant l’eau plutôt que des bouteilles en plastique
  • Essayez les épiceries en vrac plutôt que les supermarchés
  • Triez vos déchets

 

Si vous aimez le sport, vous pouvez même joindre l’utile à l’agréable, en courant tout en ramassant les déchets. C’est l’initiative de Run Eco Team qui réunit des joggeurs pour dépolluer les jardins, parcs ou plages.

 

Vous l’aurez compris, la biodiversité est votre affaire et vous avez les solutions pour en prendre soin !

C’est d’ailleurs le thème de la Journée Mondiale de cette année, avec le slogan : « Nous faisons partie de la solution ».

 

 

 

Rédaction : Célia Gouverneur

Articles similaires